L’audiodescription :
des images à écouter

Histoire

1975, aux Etats-Unis. C’est en voyant son meilleur ami aveugle se faire décrire les images d’un film par sa femme que Gregory Frazier, jeune enseignant à l’Université d’État de San Francisco, a l’idée de l’audiodescription. Le nouveau doyen de l’université, August Coppola, frère de Francis Ford et père de Nicolas Cage, va aider l’inventeur à développer son procédé à la télévision et au cinéma.

L’audiodescription en quelques mots

L’audiodescription est un texte en voix-off qui décrit les éléments visuels essentiels de l’œuvre.

La voix de la description est placée entre les dialogues ou les éléments sonores importants afin de ne pas nuire à l’œuvre originale.

L’audiodescripteur est un auteur. Il travaille en relation avec un non-voyant pour concevoir l’audiodescription.

Les supports d’application sont multiples : cinéma, théâtre, télévision, danse, expositions… C’est un travail de création à part entière : il s’agit d’écrire un texte inédit à partir d’un support visuel.

Mes audiodescriptions

C’est s’user la vue à visionner sans cesse le même film, à noter le moindre détail ; c’est chérir parfois plus que tout les mots de 2 syllabes, pas une de plus, que l’on peut insérer dans une seconde disponible. C’est tourner irrémédiablement le dos à « anticonstitutionnellement ».

C’est avoir la notion à la seconde près du temps qui passe.

C’est noircir du papier, raturer, recommencer, maudire la faible durée de vie et le prix exorbitant des cartouches d’imprimantes.

Mais c’est surtout avoir le privilège de se glisser dans l’univers de chaque réalisateur, de l’explorer, le ressentir. C’est le cartographier, y tracer un discret chemin de mots pour les spectateurs empêchés de voir. C’est à chaque fois une intense aventure.

Ils m’ont fait confiance

« En 52 minutes à la fois limpides et intenses, l’auteur nous plonge au cœur du travail de botanistes pour connaître et comprendre l’incroyable diversité du monde végétal. Une diversité qui nous soigne et nous nourrit, mais que notre civilisation menace chaque jour davantage.

La précision suggestive de l’audiodescription est un véritable tour de force qui embarquera même les moins connaisseurs. »

(à propos de l’Herbier, des pétales aux pixels)

« Je trouve très bien l’audio description du film « Les yeux bandés » pour deux raisons.

D’abord la personne ne dit pas trop de choses et donc nous laisse facilement entrer dans le film lui-même. C’est comme si on enregistrait à l’intérieur de nous ce qu’elle dit et puis notre oreille, notre esprit restent mobilisés pour le film que l’on imagine avec les informations qu’elle nous a données.

Et puis ce que j’aime beaucoup c’est qu’elle donne beaucoup d’éléments de couleur et d’ambiance : le ciel gris, la barrière rouge, les noirs qui reviennent, l’intensité de la lumière dans le métro et dehors… J’ai apprécié car pour moi c’est important de savoir la couleur des maillots, du ballon, les paysages.

C’est une audio description intelligente. »

Nathalie Milon, artiste lyrique, Paris

Contactez-moi

A propos de l’audiodescription
Accédez au formulaire de contact